🇫🇷 120 mannequins à Cannes pour promouvoir une "île de blondes"


🇫🇷 120 mannequins à Cannes pour promouvoir une "île de blondes"

120 mannequins à Cannes pour promouvoir une "île de blondes"


120 mannequins lituaniens arpentaient Cannes mercredi pour promouvoir le concept d’une île-hôtel des Maldives entièrement gérée par des beautés blondes. 

Après le « Green Business », Cannes a ainsi découvert le « Blondes Business ». Un concept original que 120 mannequins lituaniens, fraîchement débarqués d’un avion spécialement affrété pour elles depuis Vilnius, sont venus promouvoir au Mipim.

Autant dire que leur passage n’a pas laissé indifférent les 18.000 participants du marché international de l’immobilier !

« Nous voulons prouver que les blondes ne sont pas aussi idiotes qu’on le dit », explique sans rire la chargée des relations publiques du groupe Olialia ! (« Oh la la ! » en lituanien) qui s’est spécialisé dans le « Blondes Business ». Ses activités vont du modelling à la musique, en passant par la location de bateaux et de limousines (avec chauffeuses), la restauration, les boissons gazeuses (Olialia Cola) et les produits d’esthétique, avec le « blonde power » comme vecteur de promotion.

Dernièrement, le groupe a décidé d’ajouter à ses activités l’immobilier de tourisme, en lançant un nouveau projet : celui d’une île-hôtel aux Maldives dont le personnel serait exclusivement composé de beautés blondes.

L’idée a d’abord suscité quelques réserves des autorités locales, les Malvives étant, rappelons-le, un pays islamique. Mais, si l’on en croit la représentante d’Olialia, qui cornaquait les mannequins sur la Croisette, le groupe aurait finalement obtenu l’autorisation de racheter une île-hôtel existante et d’y appliquer son concept.

D’où cette opération de séduction à grande échelle des investisseurs du Mipim, pour trouver les 100 millions d’euros nécessaires au financement de l’opération. Ouverture prévue en 2015.

L’histoire ne dit pas combien de « promesses de dons » les accortes hôtesses d’Olialia auront ratissé durant leur court séjour azuréen. Mais nul doute que la Olialia Party (« Where the fun and the business combine » disait le carton d’invitation), aura laissé un souvenir mémorable aux participants du Mipim. Elle se tenait hier soir dans un club cannois au nom prédestiné : le Da Da Da (Oui-Oui-Oui) !

More info: http://archives.nicematin.com/article/derniere-minute/120-mannequins-a-cannes-pour-promouvoir-une-ile-de-blondes.464706.html